Ouvrir le menu principal

Page:Montesquieu - Œuvres complètes, éd. Laboulaye, t5.djvu/280

Cette page n’a pas encore été corrigée


CHAPITRE IV.


COMMENT LE DROIT ROMAIN SE PERDIT
DANS LE PATS DU DOMAINE DES FRANCS, ET SE CONSERVA
DANS LE PAYS DU DOMAINE DES GOTHS
ET DES BOURGUIGNONS.


Les choses que j’ai dites donneront du jour à d’autres, qui ont été jusqu’ici pleines d’obscurité.

Le pays qu’on appelle aujourd’hui la France, fut gouverné, dans la première race, par la loi romaine ou le code Théodosien, et par les diverses lois des barbares [1] qui y habitoient.

Dans le pays du domaine des Francs, la loi salique étoit établie pour les Francs, et le code [2] Théodosien pour les Romains. Dans celui du domaine des Wisigoths, une compilation du code Théodosien, faite par l’ordre d’Alaric [3], régla les différends des Romains ; les coutumes de la nation, qu’Euric [4] fit rédiger par écrit, décidèrent ceux des Wisigoths. Mais pourquoi les lois saliques acquirent-elles une autorité presque générale dans les pays des Francs ? Et pourquoi le droit romain s’y perdit-il peu à peu, pendant

  1. Les francs, les Wisigoths et les Bourguignons. (M.)
  2. Il fut fini l'an 438. (M.)
  3. La vingtième année du règne de ce prince, et publiée deux ans après par Anien, comme il paroît par la préface de ce code. (M.)
  4. L'an 504 de l’ère d'Espagne : Chronique d’Isidore. (M.)