Ouvrir le menu principal

Page:Montesquieu - Œuvres complètes, éd. Laboulaye, t5.djvu/223

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





CHAPITRE X.


DANS QUEL CAS IL FAUT SUIVRE
LA LOI CIVILE QUI PERMET, ET NON PAS LA LOI
DE LA RELIGION QUI DÉFEND.



Lorsqu’une religion qui défend la polygamie s’introduit dans un pays où elle est permise, on ne croit pas, à ne parler que politiquement, que la loi du pays doive souffrir qu’un homme qui a plusieurs femmes embrasse cette religion, à moins que le magistrat ou le mari ne les dédommagent, en leur rendant, de quelque manière, leur état civil. Sans cela, leur condition seroit déplorable ; elles n’auroient fait qu’obéir aux lois, et elles se trouveroient privées des plus grands avantages de la société.


_____________