Ouvrir le menu principal

Page:Montesquieu - Œuvres complètes, éd. Laboulaye, t5.djvu/159

Cette page n’a pas encore été corrigée
146
LIVRE XXIV, CHAP. XVI.


celui qui a tué quelqu’un, sûr d’être assassiné par les parents ou les amis du mort, s’abandonne à sa fureur, blesse et tue tout ce qu’il rencontre.


    des Indes, tome VII, p. 303. Voyez aussi les Mémoires du comte de Forbin, et ce qu'il dit sur les Macassars. (M.)

    _____________