Ouvrir le menu principal

Page:Montesquieu - Œuvres complètes, éd. Laboulaye, t5.djvu/149

Cette page n’a pas encore été corrigée



CHAPITRE XII.


DES PÉNITENCES.


Il est bon que les pénitences soient jointes avec l’idée de travail, non avec l’idée d’oisiveté ; avec l’idée du bien, non avec l’idée de l’extraordinaire ; avec l’idée de frugalité, non avec l’idée d’avarice [1].

  1. En bon français : Pour faire pénitence, ne vous faites pas moine.
    _____________