Ouvrir le menu principal

Page:Montesquieu - Œuvres complètes, éd. Laboulaye, t5.djvu/109

Cette page n’a pas encore été corrigée


93
LIVRE XXIII, CHAP. XXI.


avoit le plus d’enfants, prenoit le premier les faisceaux [1] ; il avoit le choix des provinces [2] : le sénateur qui avoit le plus d’enfants étoit écrit le premier dans le catalogue des sénateurs ; il disoit au sénat son avis le premier [3]. L’on pouvoit parvenir avant l'âge aux magistratures, parce que chaque enfant donnoit dispense d’un an [4]. Si l’on avoit trois enfants à Rome, on étoit exempt de toutes charges personnelles [5]. Les femmes ingénues qui avoient trois enfants, et les affranchies qui en avoient quatre, sortoient [6] de cette perpétuelle tutelle, où les retenoient [7] les anciennes lois de Rome.

Que s’il y avoit des récompenses, il y avoit aussi des peines [8]. Ceux qui n’étoient point mariés ne pouvoient rien recevoir par le testament des [9] étrangers ; et ceux qui, étant mariés, n’ avoient pas d’enfants, n’en recevoient que la moitié [10]. Les Romains, dit Plutarque [11], se marioient pour être héritiers, et non pour avoir des héritiers.

Les avantages qu’un mari et une femme pouvoient se faire par testament, étoient limités par la loi. Ils pouvoient se donner le tout [12], s’ils avoient des enfants l’un de l’autre ;

  1. Aulugelle, liv. II, ch. XV. (M.)
  2. Tacite, Annales, liv. XV, c. XIX. (M.)
  3. Voyez la loi 6, § 5, ff. de decurion. (M.)
  4. Voyez la loi 2. ff. de minorib. (M.)
  5. Loi 1, § 3 et I. 2, ff. da vacat. et excusat, muner. (M.)
  6. Fragm. d’Ulpien, tit. XXIX, § 3. (M.)
  7. Plutarque, Vie de Numa. (M.)
  8. Voyez les Fragm. d'Ulpien, aux tit. XIV, XV, XVI, XVII et XVIII, qui sont un des beaux morceaux de l'ancienne jurisprudence romaine. (M.)
  9. Sozom, liv. I, ch. IX. On recevoit de ses parents ; Fragm. d'Ulpien, tit. XVI, § 1. (M.)
  10. Sozom. liv. I, ch. IX, et leg. unic. cod. Theodos. De infirm. pamis cœlib,et orbitat. (M.)
  11. Œuvres morales : de l'amour des pères envers leurs enfants. (M.)
  12. Voyez un plus long détail de ceci dans les Fragments d'Ulpien, tit. XV et XLI (M.)