Page:Mirbeau - Ça les embête, paru dans l’Écho de Paris, 8 décembre 1890.djvu/6

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dit le mot ?… le parti-pris !… Il y a un parti-pris révoltant… un parti-pris qui… qui… révolte !…Que voulez vous ?… L’art nouveau, mon cher !


Premier critique

L’art nouveau !… l’art nouveau !… Mais, permettez, s’il était encore nouveau, cet art !… Je ne suis pas hostile à un art qui serait vraiment nouveau… Je n’ai pas de parti-pris, moi !… En principe, j’admets toutes les tendances, toutes les écoles, quand elles sont sincères, et qu’elles ne blessent ni le bon goût ni la morale… Où voyez-vous du nouveau dans la Parisienne ? Il n’y a rien de nouveau, et tout est inconvenant !… Alors, non !… Un mari trompé, une femme qui trompe son mari et qui trompe son amant !… Est-ce du nouveau, cela ? Nous avons vu cela partout !… dans Molière, dans Labiche, dans Augier, dans Gandillot, dans la vie même !… Mais c’est vieux comme tout !… et c’est dégoûtant !…


Deuxième critique

Voilà ou je voulais en venir !… C’est de l’art poncif !… du vieux jeu !… Parfaitement du vieux jeu ! Nous ne saurions trop le dire, trop le répéter, trop le crier ; c’est du vieux jeu !… (Plus bas, et d’un air égrillard), qui n’est même pas cochon !…


Premier critique

Vous avez dit le mot…