Page:Millaud - Madame l'Archiduc.pdf/15

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



LES GARÇONS.

Marietta s’en va !

COUPLETS.

LES GARÇONS, descendant.
I
––––––Nous somm’s tous de la mêm’ famille,
––––––Et nous aimions tous Marietta.
––––––Tant qu’ Marietta est restée fille
––––––Aucun de nous n’ la disputa ;
––––––Maintenant qu’hélas ! elle proclame
––––––Giletti pour son cavalier,
––––––Ça nous déchir’, ça nous fend l’âme.

Ils rendent leurs tabliers.

––––––Nous aimons mieux rendre not’ tablier. (Bis.)

Ils remontent.

L’HOTE.

Comment, vous m’abandonnez… mais au moins, vous, mesdemoiselles…

GIACOMETTA.

Du moment que les garçons s’en vont…

TOUTES.

Les garçons s’en vont !

L’HOTE.

Elles aussi.

LES SERVANTES.
II
––––––Vous comprenez qu’ nous autres femmes,
––––––Dans le métier que nous faisons,
––––––Not’ seul agrément c’est les flammes
––––––Qu’ nous allumons chez les garçons.
––––––Pauvres servantes que nous sommes,