Ouvrir le menu principal

Page:Millaud - Madame l'Archiduc.pdf/14

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Marietta et Giletti donnent des poignées de main à tout le monde et entrent dans la chambre à droite.

Adieu… les amis !…


Scène IV

L’HOTE, BEPPINO, GIACOMETTA, Garçons et Filles.



L’HOTE.

Et maintenant, nous autres, au travail ! toi, Beppino, à l’office, Giacornetta, dans la salle à manger, les autres à la cuisine. Dans une heure, nous aurons les voyageurs de la malle-poste de Modène, il faut préparer la table d’hôte. Allons, mes enfants, de l’activité. (Les hommes tournent leur dos.) Eh bien ! voyons, Beppino ?


BEPPINO.

Impossible, monsieur, tout à fait impossible.


LES GARÇONS.

Impossible !


L’HOTE.

Comment, impossible ?


BEPPINO.

Nous ne pouvons plus rester ici, nous souffrons trop, nous souffrons tous.


L’HOTE.

Vous souffrez. D’où ça ?


BEPPINO.

Du cœur.


LES GARÇONS.

Du cœur !


L’HOTE.

Ah ça ! est-ce que vous êtes fous ?


BEPPINO.

Du moment que Marietta s’en va…