Page:Millaud - La Créole.pdf/46

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


––––––Mari d’une femme charmante.
––––––Tout ça fait bien des changements,
––––––Moi, je suis aussi sérieuse,
––––––Mais c’est égal, de tout mon cœur
––––––Je suis heureuse, oui, bien heureuse,
––––––Bien heureuse de votre bonheur !

ANTOINETTE, à Dora.

Comme vous paraissez troublée.


DORA.

Ce n’est rien, madame, c’est… c’est le souvenir du pays, c’est votre accueil si aimable, si charmant…


RÉNÉ.

Mademoiselle Dora est peut-être un peu fatiguée… la route, la traversée…

Il va à elle.


DORA, froidement.

C’est fini, maintenant, tout à fait fini…


LE COMMANDANT.

Oui, c’est fini, tout à fait fini, la voilà remise, tout à fait remise ; n’est-ce pas, Dora, que tu es remise ?


DORA.

Oui, monsieur le commandant !


LE COMMANDANT.

Alors, ne perdons pas une minute, je suis très-pressé ! Je puis repartir d’un moment à l’autre, et je tiens à caser Dora avant mon départ.


TOUS.

La caser ?


LE COMMANDANT.

Oui, je veux la marier…


TOUS.

La marier ?


DORA.

Me marier ?