Page:Millanvoye — Anthologie des poètes de Montmartre, éd7.djvu/420

Cette page n’a pas encore été corrigée


Mainte beauté cependant s’abandonne
Sans imposer un pacte exorbitant...
L’amour légal est-il donc si tentant ?
— Souffrir que l’être adoré vous accule
Au mariage et s’en montrer content,
En vérité, n’est-ce pas ridicule ?

ENVOI

Reine adorée, incontestée, avant,
Femme, tu perds tout pouvoir en changeant
L’amant prodigue en époux qui calcule...
Cela s’appelle être « sage », pourtant :
En vérité n’est-ce pas ridicule ?