Page:Millanvoye — Anthologie des poètes de Montmartre, éd7.djvu/234

Cette page n’a pas encore été corrigée


LE DOUBLE SUICIDE

I

Comm’ la vie, à tout bien r’garder,
Ne vaut pas un centime,
Je résolus de m’ suicider
Avec ma légitime.
Or, voulant mourir pour de bon,
Ma femm’ s’lon la coutume,
Prépare un boisseau de charbon
Et m’ dit : « Allume ! allume ! »

II

Pour y prendre des bûch’s Bernard,
Vit’ j’ouvre mon armoire,
J’y vois un reste de canard,
Un morceau d’ Brie, un’ poire.
Au même instant ma femm’ me dit :
« Avant d’nous mettre en route,
Comm’ je m’sens un peu d’appétit,
Si nous cassions un’ croûte ? »

III

J’accepte la proposition.
V'la ma femme qui dévore...
« Tu vas t’fiche une indigestion,
Lui dis-je, Éléonore.