Page:Millanvoye — Anthologie des poètes de Montmartre, éd7.djvu/178

Cette page n’a pas encore été corrigée


ENVOI


Matou, la moindre particule
Vaut mieux que tous les célibats ;
Détale au cri de la crapule :
— Tond les chiens et coupe les chats !