Page:Michelet - OC, Histoire de la Révolution française, t. 5.djvu/472

Cette page a été validée par deux contributeurs.


crimes était un abrégé fidèle du long réquisitoire prononcé par Robespierre dans la séance du 10 : fédéralisme, appel à la guerre civile, calomnies contre Paris, connivence avec Dumouriez.

On évitait le reproche d’imposer à la Convention la loi de Paris : on demandait que l’Assemblée elle-même envoyât l’adresse et la liste des représentants accusés aux départements, « afin qu’aussitôt que la majorité des départements aurait manifesté son adhésion, ils se retirassent ».

Cet appel aux départements semble bien audacieux. Nul doute que la Gironde n’eût et la majorité des départements et même la majorité dans chaque département. Qu’eût-on fait ? On eût pris dans chacun les signatures jacobines. Combien de signatures ?… N’importe. On eût dit : La France le veut, de même que l’adresse signée de quelques membres de chaque section de Paris prétendait exprimer la pensée de toutes les sections, et disait : Paris le veut.

Le maire de Paris, le cauteleux Pache, qui jusque-là, en passant aux Jacobins, avait gardé quelque dehors avec ses maîtres et patrons les Girondins, premiers auteurs de sa fortune, Pache fut forcé, cette fois, de se déclarer, de s’associer au coup que frappaient les Jacobins. Le président, rappelant que les pétitionnaires devaient, aux termes de la loi, signer leur pétition, il balbutia d’abord qu’il était seulement chargé d’accompagner la pétition. On insistait. Il signa.