Ouvrir le menu principal

Page:Michelet - Œuvres complètes Vico.djvu/440

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


exemple, dans le sens où l’on dit châtiments exemplaires. S’il est vrai, comme le dit Aristote, que les républiques héroïques n’avaient pas de lois pénales, il fallait que les exemples fussent d’abord réels ; ensuite vinrent les exemples abstraits. Mais lorsque l’on eut acquis des idées générales, on reconnut que la propriété essentielle de la loi devait être l’universalité, et l’on établit cette maxime de jurisprudence : Legibus, non exemplis est judicandum.

    à fait ridicule. Tite-Live n’a pas compris que dans un sénat héroïque, c’està-dire aristocratique, un roi n’avait d’autre puissance que celle de créer des duumvirs ou commissaires pour juger les accusés ; le peuple des cités héroïques ne se composait que de nobles, auxquels l’accusé déjà condamné pouvait toujours en appeler. (Vico.)