Ouvrir le menu principal

Page:Mercure de France, t. 77, n° 277, 1er janvier 1909.djvu/194

Cette page n’a pas encore été corrigée


190tMERCVRE DE FRANCE-i-i-igogmoyen efficace de traitement pour certaines catégories de malades, les tuberculeux
et les neurasthéniques spécialement.L’auteur espère enfin que l’aviation développera <c le sens critique et
l’esprit scientifique... » et que cc le voyage aérien augmentera d’un degré
chez les humains, comme il fait chez tes oiseaux, la chaleur du cœur, et
qu’il les transportera loin des terre-à-terre égoïstes et mesquins* sur ces
hauteurs sereines où, selon le poète antique, règne la sagesse et habite la
paix* La paix,.* ! elle finira peut-être bien par résulter de cette élévation
des esprits et de ce réchauffement des cœurs 1 »L’Art au Parlement de Berlin. — Il y est peu chanceux, surtout
quand il arrive de Munich* Différentes œuvrçs déjà’ de Franz Stuck, de
Adolf Hildebrand dorment dans les greniers de l’édifice. Voici que les der¬
nières peintures de M. Angelo Jank trouvent une majorité pour les refuser.Il s’agit d’un triptyque pour la salle des séances : au milieu, Guillaume IeP
sur le champ de bataille de Sedan; de chaque côté, des scènes empruntées
aux premiers siècles de TEmpire germanique : à gauche, Charlemagne
reçoit à Paderborn les ambassadeurs du Khalife de Cordoue ; à droite, les
envoyés des cités lombardes acclament’ Barberousse.Les esquisses de ces peintures ont figuré à deux concours où elles ont
eu deux fois le prix, entre cent autres. Aujourd’hui qu’elles sont ache¬
vées, ces MM. les Députés les criblent de critiques, s’attaquent à tous les
détails, reprochent au peintre depuis le choix-de ses sujets, cependant
agréés par la Commission spéciale, jusqu’à l’emploi de ses couleurs, et
s’avisent même d’invoquer l’houneur chatouilleux de la France, qui pour¬
rait se sentir froissée parce que, sur le champ de bataille, un soldat alle¬
mand incline un drapeau pris à l’ennemi devant son souverain qui
passe; ces Messieurs poussent la sollicitude jusqu’à estimer que ce
drapeau français semble traîné dans la boue. M. Ant. von Werner, un des
rivaux tombés au concours, ne craint pas d’avancer que ces peintures ne
sont pas décoratives, et tel autre regrette que M. Jank n’ait pas plutôt repré¬
senté la séance d’ouveriure du premier Parlement allemand, autrement dit
une séance peinte sur les murs mêmes de la Chambre !... Dans « l’intérêt
de l’Art allemand », le goût berlinois déclare impossible le maintien de
l’œuvre sud-allemande.Fort de son contrat et de son bon droit d’artiste, M. le Prof. Jank, un des
meilleurs dessinateurs et des plus beaux coloristes de l’Ecole munichoise*
ne reculera pas. devant la nécessité d’en référer aux tribunaux.Le Succès en amour. — Quelles sont les qualités physiques et morales
qui sont le plus recherchées par les femmes chez VAmant ? Les psycholo¬
gues nous renseignent peu à ce sujet, malgré leur subtilité. Cependant, il
y a des chances que ceux qui se livrent le plus aux passions de l’amour
soient ceux qui y réussissent le mieux, pour cette seule raison qu’ils ont
plus d’occasions de s’y livrer.S’y livrant plus, ils sont sujets à certaines incommodités qui, soigneuse¬