Ouvrir le menu principal

Page:Mendès - Philoméla, 1863.djvu/84

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
68
lied


« Conduisez-moi, dit Berthe,
Là-bas, sous l’ombre verte,
Où sont dans les sentiers
Les beaux fraisiers. »


III

Leste comme une chèvre,
Berthe courait. « Ta lèvre
Est un fraisier charmant, »
Reprit l’amant.