Ouvrir le menu principal

Page:Mendès - Philoméla, 1863.djvu/36

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
20
ariane


Les Dieux l’ont amassé
Dans les bras d’Ariane,
Liane
Où je suis enlacé.

Ariane, farouche
Habitante des bois,
Je bois
Les baumes de ta bouche !

C’est toi qui me conduis
À travers l’épouvante
Vivante
Des forêts et des nuits !