Ouvrir le menu principal

Page:Mendès - Philoméla, 1863.djvu/229

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
213
pantéleia


Elle se contemplait avec idolâtrie ! —
Son regard indolent, nuage où dort l’éclair,
Mesure de son corps la belle symétrie.

Ses deux bras arrondis se frôlent parmi l’air,
Sa tête fière plane, et son âme se noie
Dans l’éblouissement céleste de la chair !

L’aile de son désir a découvert sa voie !
Elle s’élève enfin, bondissante d’orgueil,
Vers la sérénité profonde de la joie !

De chauds rayonnements l’attirent, son grand œil
S’aveugle à voir de près l’Idéal, temple auguste
Dont elle est à la fois la vestale et le seuil !