Ouvrir le menu principal

Page:Mendès - Philoméla, 1863.djvu/194

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
178
sonnets


Jadis j’aurais choisi la dague
Pour en finir un beau matin,
Ou quelque reine au blanc tétin
M’eût permis de baiser sa bague.

Mais en ce siècle de raison
Il n’est que deux morts de saison :
La noyade ou la pendaison.

Va donc, pauvre homme, et fais ton livre
En priant Dieu qu’il te délivre :
Mourir est bête, autant que vivre !