Ouvrir le menu principal

Page:Mendès - Philoméla, 1863.djvu/165

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LE JAPACANI



Sous l’évasement noir de quelque grand platane,
Comme un Japacani dans les feuilles niché,
Ayant sous mes talons tout ce qui luit ou plane,
Je veux dormir, au nid de mon désir couché !