Ouvrir le menu principal

Page:Mendès - Philoméla, 1863.djvu/117

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
101
le jugement de chérubin


paola

Jeune homme, tes cheveux sont roux comme la queue
Des comètes qui vont par l’immensité bleue !

aline

Enfant, tes cheveux sont légers comme les fils
De la Vierge, qu’on voit au retour des avrils !

paola

J’aime tes yeux luisants comme une cornaline.
Enfant, j’aime tes yeux pareils aux yeux d’Aline !