Ouvrir le menu principal

Page:Mendès - Philoméla, 1863.djvu/105

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
89
fulvia


Elle avait l’indolence aux séduisants manèges ;
L’œil cave et noir d’où sort l’éclair des chauds courroux,
Et, comme des rayons de soleil sur les neiges,
Le long de son corps blanc tombaient ses cheveux roux.

Ses lèvres exhalaient le frais parfum des menthes,
Son chant faisait pâmer,, la nuit, les rossignols,
Et, beauté qui me charme entre les plus charmantes,
Des mains d’Italienne et des pieds espagnols !

Si bien que Fulvio, devant la séductrice,
Soupirait à mi-voix, de bonheur allangui :
« Ah ! laisse-moi baiser, tant que je les meurtrisse,
Ta main de Camargo, ton pied d’Amaegui ! »