Page:Meister - Betzi.djvu/376

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



— Hélas oui, Sire ! Ces mêmes philosophes parvenus a faire déguerpir de si puissans rivaux, ne tardèrent pas à prendre leur place, et bientôt après, leur ambition, leur morgue & leurs travers. Loin de ressembler aux sages qui formoient sa cour dans sa première jeunesse, enivrés de ses faveurs, ils les publièrent avec la vanité la plus indiscrète, s’affichèrent avec elle, & l’affichèrent avec eux à la ville, à la cour, sans aucune réserve, sans aucun égard pour la décence publique. Ainsi que toutes les faveurs du monde, plus celles de la Fée furent prodiguées, moins elles conservèrent de prix. Un oracle qui jadis eût fait la réputation de plusieurs sages, l’admiration, l’étude et les délices de tout un siècle, se trouvait confondu dans la foule des traits heureux qui naissent et meurent