Page:Meister - Betzi.djvu/28

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


est l’arbre de vie. C’est du fruit de ce dernier qu’il faut se contenter, si nous ne voulons pas risquer de détruire nous-mêmes tout notre repos, toute notre félicité.

A. Et, sans emblême, qu’entendez-vous par la science qui ne sert qu’à flatter notre orgueil, notre vaine curiosité ?

B. Oh ! la science par excellence ; la métaphysique, toutes ces théories sublimes qui ne sont que le résultat pur du raisonnement.

A. Ce n’est donc pas pour en faire usage que la nature nous a doués de raison ?

B. Quelque ressemblance qu’il y ait entre les mots, raisonner, et faire usage de sa raison sont deux choses fort différentes. Vous n’avez pas oublié ce que dit le bonhomme Chrisale dans Les Femmes Savantes :