Page:Meister - Betzi.djvu/277

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pour nous attacher à notre premier choix, pourvu qu’il n’ait trompé (quand je parle à mon ami, je parle sans détour) pourvu qu’il n’ait trompé ni notre cœur ni nos sens. Les hommes qui se plaignent le plus de notre légèreté sont toujours ceux qui méritent le plus de l’éprouver. La fin de leurs illusions a presque toujours précédé la nôtre ; et nous ne leur enlevons guère que ce qu’ils avaient déjà perdu. De quelque indépendance qu’on nous laisse jouir (ainsi l’a décidé la nature de nos rapports), nous nous exposons toujours à plus de danger, à plus d’inconvéniens que vous, en laissant errer à leur gré nos vœux et nos desirs ; et ce n’est sans doute qu’à cette circonstance que beaucoup d’amans et beaucoup d’époux doivent le prix de la fidélité qu’ils n’attribuent volontiers qu’à l’étoile de leur mérite personnel.