Page:Meister - Betzi.djvu/171

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


desir de se les attacher ? Le pouvait-on sans leur accorder quelques légères faveurs ? – Un sacrifice encourageait à en exiger un autre ; on finissait quelquefois par se brouiller ; le plaisir de se venger coûte peu aux Poètes ! moins encore que celui de garder le secret de leur bonheur. C’est ce plaisir funeste qui nous a appris une infinité d’anecdotes qui devaient demeurer à jamais ensevelies dans l’ombre du silence. Nos Troubadours risquaient d’autant moins à se livrer à tous leurs ressentimens, que mécontens de l’asile où ils étaient, rien ne leur était plus facile que d’en trouver un autre : le nombre des châteaux était immense, et chacun avait ses intérêts particuliers ; ennemi de l’un, on était à-peu-près sûr de devenir l’ami de ses voisins.

Les Gaulois et les anciens Germains