Page:Maupassant - Méditation d’un bourgeois, paru dans Le Gaulois, 31 janvier 1883.djvu/3

Cette page a été validée par deux contributeurs.


« En République, vous aurez la paix, la tranquillité, le bien-être, le travail, le sommeil paisible et l’esprit calme, » disait-on. Vas-y voir.

Ça allait à peu près, pourtant ; puis voilà que ces gueux de députés troublent tout, tournent les têtes, affolent le pays, rendent monarchistes les plus sensés républicains comme moi, et révolutionnaires les hommes les plus pacifiques ! Ganaches, va !

Et pourquoi ? Parce que le prince Jérôme Bonaparte a lancé un petit manifeste que tout le monde avait pris d’abord pour une blague.

Mais M. le comte de Chambord en avait déjà fait, des manifestes, qui n’ont troublé personne.

Alors pourquoi ce grabuge ?