Page:Maupassant - Les Femmes de lettres, paru dans Le Gaulois, 24 avril 1883.djvu/2

Cette page a été validée par deux contributeurs.



LES
FEMMES DE LETTRES



On a, dans le monde, dans le monde des lettres surtout, de certains sourires quand on parle des femmes de lettres. Ce sont des bas-bleus, dit-on. Soit. Mais les bas-bleus sont intéressants.

Beaucoup d’hommes, des philosophes éminents, condamnent en bloc toutes ces femmes en vertu du principe général que voici : « La femme n’est pas faite pour les travaux intellectuels. »

Ils en donnent la preuve, d’ailleurs, une preuve accablante. C’est que, depuis l’origine du monde, aucune femme n’a produit un chef-d’œuvre, si court qu’il soit. Elle n’a pas, malgré des qualités accessoires