Page:Maupassant - Enthousiasme et Cabotinage, paru dans Le Gaulois, 19 mai 1881.djvu/6

Cette page a été validée par deux contributeurs.


n’ont pas souvent de pareilles réceptions. » Enfoncés, les souverains ! — finis, les souverains ! — Aujourd’hui cabotinage, seul, est roi partout.

Sur l’avant du transatlantique, une grande forme blanche se dresse : c’est elle, muse de la France. L’immense foule ondule, clame, vocifère ; tous les chapeaux sont en l’air ; tous les étendards saluent. Alors quelqu’un (espérons que postérité saura qui), quelqu’un eut l’inspiration de génie de mettre entre les mains de Sarah Bernhardt un petit drapeau tricolore. Aussitôt elle aussi agite son chapeau, dit « bonjour » avec les couleurs françaises ; et elle pleure de joie ; au milieu d’un enthousiasme indescriptible. — Parbleu ! — La Compagnie transatlantique a fait pavoiser le