Page:Maupassant - En rôdant, paru dans Le Gaulois, 14 février 1883.djvu/7

Cette page a été validée par deux contributeurs.


» Ce sera toujours ainsi. Toute assemblée nombreuse est foule. Quelles que soient les individualités qui la composent, il ne faut jamais tenir à une foule le langage du bon sens et de la raison pure. C’est seulement à ses passions, à ses sentiments et à ses intérêts apparents qu’il faut s’adresser.

» Une collectivité d’individus n’a plus de faculté de compréhension, etc. »

Voilà qui n’est peut-être pas trop mal vu !



Le train allait de Rouen sur Paris.

Nous étions six dans le wagon. Cinq jeunes gens revenaient de faire leur volontariat et parlaient à cœur ouvert de ce métier de soldat auquel tout Français est astreint.