Page:Louÿs - Les Chansons de Bilitis, 1898.djvu/336

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


  • 103. — Les prêtresses de l’Astarté   221
  • 104. — Les mystères   223
  • 105. — Les courtisanes égyptiennes   225
  • 106. — Je chante ma chair et ma vie   227
  • 107. — Les parfums   229
  • 108. — Conversation   231
  • 109. — La robe déchirée   233
  • 110. — Les bijoux   235
  • 111. — L’indifférent   237
  • 112. — L’eau pure du bassin   239
  • 113. — La fête nocturne   (non traduite)
  • 114. — Volupté   241
  • 115. — L’hôtellerie   243
  • 116. — La domesticité   245
  • 117. — Le triomphe de Bilitis   247
  • 118. — A ses seins   249
  • 119. — Liberté   (non traduite)
  • 120. — Mydzouris   251
  • 121. — Le bain   253
  • 122. — Au dieu de bois   255
  • 123. — La danseuse aux crotales   257
  • 124. — La joueuse de flûte   259
  • 125. — La ceinture chaude   261
  • 126. — A un mari heureux   263
  • 127. — A un égaré   265
  • 128. — Thérapeutique   267
  • 129. — La commande   269
  • 130. — La figure de Pasiphaë   271
  • 131. — La jongleuse   273
  • 132. — La danse des fleurs   275
  • 133. — La danse de Satyra   (non traduite)
  • 134. — Mydzouris couronnée   (non traduite)