Page:Louÿs - Œuvres complètes, éd. Slatkine Reprints, 1929 - 1931, tome 12.djvu/97

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



IOSEPH



Scène I


(Une place de Thèbes ; à gauche, le palais du roi ; à droite, statue de Râ Harmakis.)


une femme,
aux pieds de la statue.

  Râ-Harmakis, ô dieu tout-puissant,
Baisse un œil miséricordieux sur nos peines,
  Sois-nous fidèle et compatissant,
Car nous venons le cœur très pur et les mains
Car nous venons le cœur très pur et le[pleines.
  La faim nous ravage, et nous t’offrons
Les derniers épis mûrs glanés dans les champs
Les derniers épis mûrs glanés dans les c[vides.
  Mais sans ta force, ô dieu, nous mourrons
Et nul ne fermera nos paupières livides.
  Râ-Harmakis, ô roi radieux,
Grâce ! écarte la foudre qui nous extermine
  Car il se meurt le peuple des dieux
C’est la famine, la famine, la famine !
   (Elle se tord les mains)
Et je suis calme, très calme…