Page:Lettre Louis Riel 1874-06-24.djvu/2

Cette page n’a pas encore été corrigée


diennes françaises, je tiens à vous assurer, Monsieur le Président, vous et tous les Canadiens français, je tiens à vous assurer au nom des métis que je suis uni de cœur de d’esprit avec vous pour fêter ce beau jour.

Les métis Canadiens français du nord sont une branche de l’arbre canadien Français ; ils veulent grandir comme cet arbre, avec cet arbre ne point se détacher de lui, souffrir et se réjouir avec lui.


Louis Riel



États-Unis, 24 juin 1874.


Aux amis les plus dévoués de la cause (Diocèse Grande Paroisse) La Chapelle et Alphonse Desjardins M. P. P.