Page:Les Jésuites de la maison professe de Paris en belle humeur, 1874.djvu/11

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Les Jésuites de la maison professe de Paris en belle humeur, Bandeau de début de chapitre


NOTICE BIBLIOGRAPHIQUE

SUR
LES JÉSUITES EN BELLE HUMEUR




Nous croyons que l’édition originale du livre satirique que nous réimprimons est celle de Pampelune, Colin Matras, 1696, petit in-12. Ce petit ouvrage a été réimprimé d’abord à Lyon (Leyde), 1696, puis à Cologne, s. d., in-12 ; ensuite plusieurs fois, suivi d’un autre ouvrage qui n’a avec lui que peu de rapports, le Moine sécularisé, dont on changeait le titre pour cette occasion en les Moines en belle humeur. On joignait à ces dernières éditions le frontispice de Jean danse mieux que Pierre, ou des Amours du père La Chaise. Malgré toutes ces réimpressions, l’ouvrage est resté assez rare, et il est probable que les amis de la Société de Jésus l’auront fait disparaître autant que possible.

Ce que ce volume a de plus remarquable, c’est que les personnes dont il parle y sont nommées en toutes lettres, et cela dans le temps même