Page:Leroy-Beaulieu - Les Guerres contemporaines.djvu/8

Cette page a été validée par deux contributeurs.


les écrits d’Erasme, de l’abbé de Saint-Pierre, de Kant, de J.-J. Rousseau), et des ouvrages plus récents, quelquefois entrepris spécialement à l’intention de la Ligue et par ses inspirations, comme l’étude sur la Guerre et les Épidémies, confiée à l’un de ses membres. Les publications de la première catégorie sont dans le domaine public ; il n’y a rien à en dire. Pour les secondes le Comité croit de son devoir d’avertir qu’il n’entend pas les donner, dans toutes leurs parties, comme l’expression rigoureuse de ses propres idées. Il n’admettra dans la série des volumes imprimés par ses soins que des travaux sérieux, exempts de toute violence et de toute animosité politique ou religieuse, et sincèrement consacrés à l’étude de quelqu’une des faces de la grande question dont il poursuit la solution. Il n’imposera pas aux écrivains qui lui prêteront leur concours une étroite et méfiante censure, et ne prétendra pas les plier tous au joug d’une formule uniforme. La variété des points de vue est inévitable, et elle est un des éléments