Page:Leroy-Beaulieu - Les Guerres contemporaines.djvu/17

Cette page a été validée par deux contributeurs.
15
LES GUERRES CONTEMPORAINES

l’armée française, tel que le donne le docteur Chenu :

Entrés aux ambulances
ou aux
hôpitaux
Tués ou morts
Maladies diverses et choléra, du 1er avril au 20 septembre 1854 
18,073
8,084
Ambulances de Crimée, et hôpitaux à distance de Constantinople 
221,225
29,095
Hôpitaux de Constantinople 
162,029
27,281
Tués par l’ennemi ou disparus 
10,240
Morts sans faire entrée aux ambulances ou hôpitaux 
4,342
Perte de la sémillante
1° Troupes de passage 
394
2° Marins 
308
Infirmerie de bord et hôpitaux de la flotte 
34,817
846
Morts en France des suites de maladies et de blessures contractées pendant la guerre, jusqu’au 31 décembre 1857 
15,025


Total
436,144
95,615


Ainsi, d’après les calculs irréfutables du docteur Chenu, la France a perdu dans la guerre de Crimée 95,615 hommes ; le nombre d’hommes qu’elle avait envoyés en Orient aux différentes périodes de la