Page:Leroy-Beaulieu, Essai sur la répartition des richesses, 1881.djvu/307

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


injustifiées quoiqu’il ne vît pas que le temps, la nature des choses, les efforts des hommes apporteraient le remède.

On a établi plus haut que les profits de l’entrepreneur sont très distincts de l’intérêt du capital, du salaire du travail et même de ce que l’on appelle « le salaire de direction. » Les profits de l’entrepreneur sont un élément tout à fait spécial, qui a un caractère beaucoup plus aléatoire et plus personnel, quoiqu’il ne soit pas impossible de le ramener à certaines règles.

Un grand homme de guerre allemand, le maréchal de Moltke, s’exprimant en 1878 sur la lutte entre les Russes et les Turcs, disait assez énigmatiquement que les premiers l’emporteraient à la condition de posséder les quatre G : il entendait par là les quatre éléments de tout succès humain, lesquels en allemand sont représentés par des mots dont la première lettre est un g : Geld, Gewe, Geduld, und Gluck, l’argent, le talent, la patience ou la persévérance, et le bonheur. On peut dire qu’à toute entreprise, quelle qu’elle soit, il faut pour la réussite ces quatre conditions il faut en outre qu’elles se succèdent dans l’ordre que nous venons d’indiquer. L’argent ou le capital n’est pas seulement le nerf de la guerre, c’est celui de toute production ; il faut d’abord que l’entrepreneur se le procure et qu’il l’ait en quantité suffisante. Le talent, la capacité, l’intuition, toutes ces qualités diverses forment le second élément, de succès, mais il est rare que celui qui les possède ne parvienne pas à inspirer la confiance et à attirer le crédit, c’est-à-dire le capital. Ces deux premiers éléments réunis serviraient, d’ordinaire, à peu de chose, s’il ne s’y en joignait un troisième qui est la patience ou la persévérance, qualités essentielles en tout, plus importantes encore peut-être que l’intelligence on ne brusque guère la fortune, il est difficile de la prendre d’assaut, mais on la circonvient et c’est par de longs acheminements dans la même direction qu’on s’en empare. Le capital, l’intelligence, la persévérance, est-ce assez ? Beaucoup le soutiennent, et souvent se trompent. Il y a un quatrième élément qu’il ne faut pas rougir de nommer la fausse honte de beaucoup d’économistes qui ne veulent voir dans les richesses que le produit du