Page:Lemonnier - Happe-chair, 1908.djvu/207

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


rien perdu de son sang-froid : bourru, la face congestionnée, ses gros sourcils tendus comme une corde d’arbalète, toute sa volonté massée dans une concentration soutenue, il travaillait infatigablement, les bras nus jusqu’au coude, passant de l’un à l’autre, méthodique, en apparence impassible. Deux mécaniciens, garçons intelligents, dont il avait fait ses aides, lui emboîtaient le pas avec de la charpie, des bandages, des baquets d’eau, les yeux fixés sur les siens pour tâcher de deviner sa pensée. Les narines ouvertes à l’odeur du sang frais qui empuantissait l’air, il se dérouillait, retrouvait sa forte poigne de boucher à manier tout ce bétail humain ; et sa belle tranquillité de praticien dominait l’affolement universel.

Coup sur coup, des convois arrivaient, vidaient dans les lits, sur les grabats, à terre, de nouvelles fournées rouges. Vingt transports successifs avaient à ce point amoncelé les victimes qu’on avait été obligé de les parquer l’un contre l’autre, par deux et trois sur la même botte de paille. Malardié, Moulinasse, les sœurs et les aides ne pouvaient plus circuler qu’en les enjambant, quelquefois accroches au passage par des mains qui battaient le vide et ne lâchaient plus prise. Une traînée de sang partait du seuil, s’étendait à travers le couloir, par places formait des plaques dans lesquelles le pied glissait ; et sur le crépi blanc des murs, des mains, un instant appuyées, avaient imprimé des trèfles d’une pourpre sale, comme des doigts indicateurs qui auraient montré le chemin d’un abattoir. Chaque fois qu’un mutilé était tiré des brancards, la sève qui s’égouttait de ses blessures pleuvait, chaude, sur les éclaboussures anciennes, comme un sillage qui à son tour froidissait, se perdait dans tout ce flot de vie coulé sur les dalles. On ne les comptait plus d’ailleurs à présent, ces sinistres arrivages qui avaient fini par emplir jusqu’aux travées et qu’on ne savait plus où déverser, dans le tassement de cette chair croupissant au hasard de la place, pêle-mêle, comme une marée qui montait toujours.

À un certain moment même, les brancardiers durent stationner dans le couloir avec leur charge, trois salles étant littéralement bondées et les deux sœurs perdant tout à fait la tête devant l’énormité de la catastrophe. Elles avaient consulté Malardié ; mais il les avait rembarrées brutalement, furieux qu’on l’embêtât de pareilles