Page:Lemonnier - Happe-chair, 1908.djvu/122

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pour se livrer à lui, elle lui reprocha ses énormes appétits, la viande qu’il mangeait à ses repas du soir. Si elle était en retard avec La Confiance, c’était que le boucher lui dévorait tout.

Cette mauvaise foi mit Jacques hors de lui : il fondit sur elle, la gifla à tours de bras ; mais au moment où il la lâchait, elle lui envoya de toute sa force son sabot dans l’estomac.

La querelle recommença le lendemain. Il lui avait déclaré que seul, dorénavant, il aurait le maniement de l’argent. De rage, elle alla emprunter chez une connaissance deux écus de cinq francs qu’elle lui mit sous le nez ; et comme il voulait les lui arracher des mains, elle lui planta ses ongles dans les joues. Il ne cogna pas, cette fois, mais lui comprima les poignets dans les rugueux calus de ses paumes ; et elle s’abattit sur les genoux, rognonnante et domptée.

C’était de nouveau un labeur de cheval que le sien : depuis quinze jours, il ne connaissait plus le lit, roupillait tout habillé une heure ou deux dans la cahière, mangeait son grignon debout, comme un portefaix, entre deux coups de force. Il lui avait fallu voiturer le meuble, s’emménager au nouveau logis, clouer, raboter, scier, peinturer, sans préjudice des douze heures pleines de l’usine.

Eût-il eu le loisir de sommeiller, le goût lui en eût passé, dans les tintoins de toute nature que lui causaient les risques et périls de sa coûteuse entreprise. Un coup de dé que ce café ! Probe et réfléchi comme il l’était, l’incertitude de l’avenir lui mangeait le foie ; quelquefois il se reprochait amèrement d’avoir fait le jeu de sa femme ; mieux eût valu s’en rapporter à sa seule volonté. Puis une autre mélancolie le tenait : pour se procurer l’argent de la location et de la reprise de la Grande Pinte, le café de Lequeux, il avait reçu du notaire une avance à valoir sur le prix de vente de sa maison. Oui, Clarinette l’avait si bien endoctriné qu’ils étaient partis un dimanche matin à deux, pendant que la Zébédé gardait la petite, pour conférer avec M. Lécharpié, le tabellion de l’endroit. Celui-ci enfin s’était chargé de la mise aux enchères.

La Clarinette d’ailleurs, c’était une justice à lui rendre, prenait résolument sa part des ennuis de l’emménagement. Levée avec le jour, elle peinait dur, remuait toute seule des charges d’homme.