Ouvrir le menu principal

Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/437

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





ALICE DE CHAMBRIER


1861-1882




Alice de Chambrier, née à Neuchâtel (Suisse), était douce d’une rare intelligence et d’une telle activité d’esprit, que, dans les cinq dernières années de sa courte existence, elle composa trois tragédies, plusieurs comédies, des drames, des romans, des nouvelles et un grand nombre de poésies.

Ce qui frappe tout d’abord dans le talent d’Alice de Chambrier, cest une imagination dont le trait distinctif est la grandeur. Volontiers elle prend son vol dans l’infini. Elle possède aussi à un haut degré le don de la comparaison, et, généralement justes et pittoresques, ses figures sont parfois éclatantes. Ses poèmes sont, d’ailleurs, pour la plupart, d’un style énergique, et à les lire on ne croirait pas avoir affaire à une femme, bien moins encore à une jeune fille.

a. l.





SOIR AU VlLLAGE




Le village s’endort en son nid de verdure,
Une vague fumée encor monte des toits.
Un indicible calme envahit la nature
Et gagne lentement la campagne et les bois.