Ouvrir le menu principal

Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/436

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
412
ANTHOLOGIE DU XIXe SIÈCLE.

De cervelle et de sang, que Zeus recueillit toutes.
Puis le dieu vit l’oiseau tomber mort à ses pieds.

« Ainsi soient tes forfaits, Zeus, un jour expiés ! »

La voix qui dit ces mots d’en haut était venue.
Ils levèrent les yeux et virent dans la nue
Un grand aigle emportant un être surhumain
Qui brandissait des traits de foudre dans sa main.

Dès lors, le dieu des dieux resta muet et sombre,
Atteint au cœur. Il fit à la foule sans nombre
Signe qu’il attendait qu’un autre vînt chanter
Puis il baissa la tête et parut méditer.