Ouvrir le menu principal

Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/424

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





HENRI WARNERY


1859




Né en 1859 à Lausanne, Henri Warnery y fit ses études de théologie. Après avoir passé une année comme professeur de langue et de littérature française au collège de Constantinople, il vint a Paris et fut nommé sous-directeur de l’École Normale protestante de Courbevoie. Il est actuellement professeur au collège cantonal de Lausanne.

Henri Warnery a écrit un volume de poésie qui se compose de quatre parties : Les pures Ivresses, La Lutte et le Rêve, Exil, Petits Poèmes, et un poème philosophique, Les Origines, qui retrace la genèse de la terre et celle de l’humanité. Ses premières œuvres sont quelquefois d’un sentiment trop juvénile et dune forme encore hésitante. Mais la pensée et et le style vont se raffermissant de page en page, et l’on trouve dans son dernier livre un langage ou l’éclat s’allie à l’ampleur.

Les œuvres de Henri Warnery ont été publiées à Lausanne par F. Payet.

a. l.





REGRET




J’ai vécu plus d’un an près d’elle,
La voyant presque tous les jours,
Et mon cœur est resté rebelle
Au doux aiguillon des amours.