Ouvrir le menu principal

Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/370

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





ÉPHRAÏM MIKHAËL


1865




Éphraïm Mikhaël (Georges-Éphraïm Michel) est né à Toulouse le 25 juin 1866. Ses vers, parus d’abord dans plusieurs Revues de jeunes poètes, ont été réunis en un volume sous le titre de : L’Automne. L’auteur de ce recueil, a dit un critique, M. Camille Bloch, « attire par une profondeur et une finesse de pensée auxquelles s’ajoute une grande sincérité d’artiste. Grâce à la délicatesse de sa nature, il sent vivement le néant des choses, et il fait servir la poésie à exprimer le découragement de l’âme en face de la contradiction du rêve et de la réalité. »

En prose, M. Éphraïm Mikhaël a écrit une série de petits poèmes, et il a fait paraître, en collaboration avec M. Bernard Lazare, une légende dramatique intitulée : La Fiancée de Corinthe.

Ses œuvres ont été publiées par Alcan-Lévy et Camille Dalou.

Rodolphe Darzens.





L’AUTOMNE




Le parc bien clos s’emplit de paix et d’ombre lente :
Un vent grave a soufflé sur le naïf orgueil
Du lis et la candeur de la rose insolente ;
Mais les arbres sont beaux comme des rois en deuil.