Ouvrir le menu principal

Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/229

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





EUGÈNE LE MOUËL


1859




Eugène-Louis-Hyacinthe-Mathurin le Mouël, de famille bretonne, né à Villedieu (Manche) le 24 mars 1859, a publié chez Alphonse Lemerre deux volumes de vers : Feuilles au Vent (1879) et Bonnes Gens de Bretagne (1887).

Doué d’un tempérament vraiment littéraire, M. le Mouël possède deux qualités maîtresses en poésie : le mouvement et la sincérité. Dans son premier recueil paru au cours de sa vingtième année, il avait déjà montré un talent sympathique et consciencieux. Son deuxième volume a prouvé, en outre, qu’il sait joindre au charme des expressions la beauté des images. Nous y avons particulièrement remarqué une pièce intitulée : La Veuve, que M. A. de Montmartin a caractérisée de « chef-d’œuvre, » après avoir dit que M. le Mouël « tout en parlant, comme Brizeux, le français le plus pur, nous donne la sensation de la poésie bretonne aussi complète, aussi intense que’s il parlait bas-breton... Toute la Bretagne est là, la Bretagne des Bonnes Gens.»

a. l.





LES PETITS PAYSANS


 

Les petits paysans bruns sous leurs blouses blanches,
Reviennent de l’école et courent, très heureux
D’enjamber le soleil qui passe entre les branches
Semant de plaques d’or l’herbe des chemins creux,
Les petits paysans bruns sous leurs blouses blanches ;