Ouvrir le menu principal

Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t4, 1888.djvu/171

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
153
TANCRÈDE MARTEL.


ENVOI


Honneur aux porteurs de toquets !
C’est pour l’art que leur âme en pince.
Ils ont les vers pour bilboquets,
Les Parnassiens de la province.


(Les Folles Ballades)





BALLADE


EN L’HONNEUR DE LA RUE DE LA LAMPROIE À TOURS





L’été dernier, j’ai découvert à Tours
Une ruelle étroite et tortueuse,
Où le truand dut faire de bons tours
Et se montra paré d’une tueuse.
Nulle maison n’y semble somptueuse,
Et le quartier porte un nom de poisson :
Filles de joie et marchands de boisson
Hantent ces lieux propices aux mécomptes ;
Mais le flâneur y voit maint écusson !
La vieille rue est un recueil de contes.

Plus d’une gouge aux robustes contours,
Vous promettant la nuit voluptueuse,
S’y promena, superbe en ses atours,
Fardée à point, fière et majestueuse.
Le bon vieux temps, époque impétueuse,