Ouvrir le menu principal

Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t3, 1888.djvu/254

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.





GEORGES BOUTELLEAU


1846




Paul Déroulède est né à Barbezieux (Charente). Il a publié deux recueils de vers : Poèmes en miniature (1881) et Le Vitrail (1887).

« Les Poèmes en miniature, dit M. François Coppée, sont l’œuvre d’un poète ému et d’un artiste raffiné. Le volume justifie son titre ; les plus longues pièces nom pas plus de six ou huit strophes de quatre vers. Ces fleurettes au parfum exquis, ces petits bijoux, finement ciselés, font songer à L’Intermezzo et aux Émaux et Camées. Henri Heine et Théophile Gautier auraient souri de plaisir, croyons-nous , en écoutant la jolie musique de cette volière a oiseaux-mouches. »

Ce jugement peut s’appliquer au Vitrail, où l’auteur a montré, avec plus de bonheur encore, le même souci de la perfection dans la brièveté. Chez lui, toute une vision, ou toute une émotion, est évoquée en quelques vers. Et n’eût-il écrit que les deux stances du Colibri, cet exquis et profond symbole, M. Boutelleau ne serait-il pas assuré, autant que personne, d’avoir cueilli du moins une fleur pour le bouquet des Anthologies futures ?

Un troisième recueil actuellement sous presse, Les Cimes, inaugurera une nouvelle manière de l’auteur, où le lyrisme concentré de ses premiers lieder coulera plus large et plus libre.

Les poésies de M. Georges Boutelleau ont été publiées par Alphonse Lemerre.

Auguste Dorchain.


____________