Ouvrir le menu principal

Page:Lemerre - Anthologie des poètes français du XIXème siècle, t2, 1887.djvu/418

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



ANDRÉ GILL


1840-1885


André Gill, de son vrai nom Louis-Alexandre Gosset de Guines, se livra de bonne heure à son goût pour la peinture. Après avoir fait tout d’abord de petits dessins pour les journaux illustrés, il créa un genre nouveau. « Il saisissait un de nos grands hommes, a dit M. Félicien Champsaur, empoignait sa figure, faisait saillir le dessous intellectuel, trouvait le point ridicule, et surtout mettait l’idée sous la charge. »

Peintre et caricaturiste, André Gill était aussi un poète. Il l’a prouvé par un volume intitulé : La Muse à Bibi, qui contient des pièces d’un sentiment intense et pénétrant.

Les poésies d’André Gill ont été publiées par MM. Marpon et Flammarion.

A. L.



LE CHAT BOTTÉ



Matou charmant des contes bleus,
Chat, l’unique trésor des gueux,
Chat qu’on adore
En son enfance et que, très vieux,
Pour son langage merveilleux,
On aime encore ;