Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/988

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


demption de tous, rendant ainsi témoignage à la vérité dans le temps qui avait été marqué.

7 C’est pour cela que j’ai été établi prédicateur et apôtre (je dis la vérité, et je ne mens point) ; j’ai été établi, dis-je, le docteur des nations dans la foi et dans la vérité.

8 Je veux donc que les hommes prient en tout lieu, levant des mains pures, sans colère et sans contention.

9 Que les femmes aussi prient étant vêtues comme l’honnêteté le demande ; qu’elles se parent de modestie et de chasteté, et non avec des cheveux frisés, ni des ornements d’or, ni des perles, ni des habits somptueux ;

10 mais avec de bonnes œuvres, comme le doivent des femmes qui font profession de piété.

11 Que les femmes se tiennent en silence, et dans une entière soumission lorsqu’on les instruit.

12 Je ne permets point aux femmes d’enseigner, ni de prendre autorité sur leurs maris ; mais je leur ordonne de demeurer dans le silence.

13 Car Adam a été formé le premier, et Ève ensuite.

14 Et Adam n’a point été séduit ; mais la femme ayant été séduite, est tombée dans la désobéissance.

15 Elle se sauvera néanmoins par les enfants qu’elle aura mis au monde, s’ils persévèrent dans la foi, dans la charité, dans la sainteté, et dans une vie bien réglée.



C’EST une vérité certaine, que si quelqu’un souhaite l’épiscopat, il désire une fonction et une œuvre sainte.

2 Il faut donc que l’évêque soit irrépréhensible ; qu’il n’ait épousé qu’une femme ; qu’il soit sobre, prudent, grave et modeste, chaste, aimant l’hospitalité, capable d’instruire ;

3 qu’il ne soit ni sujet au vin, ni violent et prompt à frapper, mais équitable et modéré, éloigné des contestations, désintéressé ;

4 qu’il gouverne bien sa propre famille, et qu’il maintienne ses enfants dans l’obéissance et dans toute sorte d’honnêteté.

5 Car si quelqu’un ne sait pas gouverner sa propre famille, comment pourra-t-il conduire l’Église de Dieu ?

6 Que ce ne soit point un néophyte ; de peur que s’élevant d’orgueil, il ne tombe dans la même condamnation que le diable.

7 Il faut encore qu’il ait bon témoignage de ceux qui sont hors de l’Église ; de peur qu’il ne tombe dans l’opprobre, et dans le piège du démon.

8 Que les diacres de même soient honnêtes et bien réglés ; qu’ils ne soient point doubles dans leurs paroles, ni sujets à boire beaucoup de vin ; qu’ils ne cherchent point de gain honteux ;

9 mais qu’ils conservent le mystère de la foi avec une conscience pure.

10 Ils doivent aussi être éprouvés auparavant, puis admis au sacré ministère, s’ils sont sans reproche.

11 Que les femmes de même soient chastes et bien réglées, exemptes de médisance, sobres, fidèles en toutes choses.

12 Qu’on prenne pour diacres ceux qui n’auront épousé qu’une femme, qui gouvernent bien leurs enfants et leurs propres familles.

13 Car le bon usage de leur ministère leur sera un degré légitime pour monter plus haut, et leur donnera une grande confiance dans la foi de Jésus-Christ.

14 Je vous écris ceci, quoique j’espère d’aller bientôt vous voir ;

15 afin que, si je tardais plus longtemps, vous sachiez comment vous devez vous conduire dans la maison de Dieu, qui est l’Église du Dieu vivant, la colonne et la base de la vérité.

16 Et sans doute c’est quelque chose de grand que ce mystère de piété, qui s’est fait voir dans la chair, a été justifié par l’Esprit, a été manifesté aux anges, prêché aux nations, cru dans le monde, reçu dans la gloire.



OR l’Esprit dit expressément que, dans les temps à venir, quelques-uns abandonneront la foi, en suivant des esprits d’erreur et des doctrines diaboliques,

2 enseignées par des imposteurs pleins d’hypocrisie, dont la conscience est noircie de crimes ;

3 qui interdiront le mariage, et l’usage des viandes que Dieu a créées pour être reçues avec action de grâces par les fidèles, et par ceux qui connaissent la vérité.

4 Car tout ce que Dieu a créé est bon, et l’on ne doit rien rejeter de ce qui se mange avec action de grâces ;

5 parce qu’il est sanctifié par la parole de Dieu, et par la prière.

6 Enseignant ceci aux frères, vous serez un bon ministre de Jésus-Christ, vous nourrissant des vérités de la foi, et de la bonne doctrine que vous avez suivie.

7 Fuyez les fables impertinentes et puériles, et exercez-vous à la piété.

8 Car les exercices corporels servent à peu de chose : mais la piété est utile à tout, et c’est à elle que les biens de la vie présente et ceux de la vie future ont été promis.

9 Ce que je vous dis est une vérité certaine, et digne d’être reçue avec une entière soumission.

10 Car ce qui nous porte à souffrir tous