Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/963

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



9 Mais afin qu’il ne semble pas que nous voulions vous étonner par des lettres :

10 (parce que les lettres de Paul, disent-ils, sont graves et fortes ; mais lorsqu’il est présent il paraît bas en sa personne, et méprisable en son discours : )

11 que celui qui est dans ce sentiment, considère qu’étant présents, nous nous conduisons dans nos actions de la même manière que nous parlons dans nos lettres étant absents.

12 Car nous n’osons pas nous mettre au rang de quelques-uns qui se relèvent eux-mêmes, ni nous comparer à eux ; mais nous nous mesurons sur ce que nous sommes véritablement en nous, et nous ne nous comparons qu’avec nous-mêmes.

13 Et ainsi quant à nous, nous ne nous glorifierons point démesurément ; mais nous renfermant dans les bornes du partage que Dieu nous a donné, nous nous glorifierons d’être parvenus jusqu’à vous.

14 Car nous ne nous étendons pas au delà de ce que nous devons, comme si nous n’étions pas parvenus jusqu’à vous, puisque nous sommes arrivés jusqu’à vous en prêchant l’Évangile de Jésus-Christ.

15 Nous ne nous relevons donc point démesurément, en nous attribuant les travaux des autres ; mais nous espérons que votre foi croissant toujours de plus en plus, nous étendrons beaucoup en vous notre partage,

16 et que nous prêcherons l’Évangile aux nations mêmes qui sont au delà de vous, sans entreprendre sur le partage d’un autre, en nous glorifiant d’avoir bâti sur ce qu’il aurait déjà préparé.

17 Que celui donc qui se glorifie, ne se glorifie que dans le Seigneur.

18 Car ce n’est pas celui qui se rend témoignage à soi-même qui est vraiment estimable ; mais c’est celui à qui Dieu rend témoignage.



PLUT à Dieu que vous voulussiez un peu supporter mon imprudence ! et supportez-la, je vous prie.

2 Car j’ai pour vous un amour de jalousie, et d’une jalousie de Dieu ; parce que je vous ai fiancés à cet unique époux, qui est Jésus-Christ, pour vous présenter à lui comme une vierge toute pure.

3 Mais j’appréhende qu’ainsi que le serpent séduisit Ève par ses artifices, vos esprits aussi ne se corrompent, et ne dégénèrent de la simplicité chrétienne.

4 Car si celui qui vient vous prêcher, vous annonçait un autre Jésus-Christ que celui que nous vous avons annoncé ; ou s’il vous faisait recevoir un autre esprit que celui que vous avez reçu ; ou s’il vous prêchait un autre évangile que celui que vous avez embrassé, vous auriez raison de le souffrir !

5 Mais je ne pense pas avoir été inférieur en rien aux plus grands d’entre les apôtres.

6 Si je suis grossier et peu instruit pour la parole, il n’en est pas de même pour la science ; mais nous nous sommes fait assez connaître parmi vous en toutes choses.

7 Est-ce que j’ai fait une faute, lorsque afin de vous élever je me suis rabaissé moi-même en vous prêchant gratuitement l’Évangile de Dieu ?

8 J’ai dépouillé les autres Églises, en recevant d’elles l’assistance dont j’avais besoin pour vous servir.

9 Et lorsque je demeurais parmi vous, et que j’étais dans la nécessité, je n’ai été a charge à personne ; mais nos frères qui étaient venus de Macédoine, ont suppléé aux besoins que je pouvais avoir ; et j’ai pris garde à ne vous être à charge en quoi que ce soit, comme je ferai encore à l’avenir.

10 Je vous assure par la vérité de Jésus-Christ qui est en moi, qu’on ne me ravira point cette gloire dans toute l’Achaïe.

11 Et pourquoi ? Est-ce que je ne vous aime pas ? Dieu le sait.

12 Mais je fais cela, et je le ferai encore, afin de retrancher une occasion de se glorifier à ceux qui la cherchent, en voulant paraître tout à fait semblables à nous, pour trouver en cela un sujet de gloire.

13 Car ces personnes sont de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, qui se transforment en apôtres de Jésus-Christ.

14 Et l’on ne doit pas s’en étonner, puisque Satan même se transforme en ange de lumière.

15 Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se transforment en ministres de la justice ; mais leur fin sera conforme à leurs œuvres.

16 Je vous le dis encore une fois (que personne ne me juge imprudent ; ou au moins souffrez-moi comme imprudent, et permettez-moi de me glorifier un peu) :

17 Croyez, si vous voulez, que ce que je dis, je ne le dis pas selon Dieu, mais que je fais paraître de l’imprudence dans ce que je prends pour un sujet de me glorifier.

18 Puisque plusieurs se glorifient selon la chair, je puis bien aussi me glorifier comme eux.

19 Car étant sages comme vous êtes, vous souffrez sans peine les imprudents.

20 Vous souffrez même qu’on vous asservisse, qu’on vous mange, qu’on prenne votre bien, qu’on vous traite avec hauteur, qu’on vous frappe au visage.

21 C’est à ma confusion que je le dis,