Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/962

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


notre frère, que nous avons reconnu zélé et vigilant en plusieurs rencontres, et qui l’est encore beaucoup plus en celle-ci ; et nous avons grande confiance que vous le recevrez bien ;

23 et que vous traiterez de même Tite, qui est uni avec moi, et qui travaille comme moi pour votre salut ; et nos autres frères qui sont les apôtres des Églises, et la gloire de Jésus-Christ.

24 Donnez-leur donc devant les Églises les preuves de votre charité, et faites voir que c’est avec sujet que nous nous sommes loués de vous.



IL serait superflu de vous écrire davantage touchant cette assistance qui se prépare pour les saints de Jérusalem.

2 Car je sais avec quelle affection vous vous y portez ; et c’est aussi ce qui me donne lieu de me glorifier de vous devant les Macédoniens, leur disant que la province d’Achaïe était disposée à faire cette charité dès l’année passée ; et votre exemple a excité le même zèle dans l’esprit de plusieurs.

3 C’est pourquoi j’ai envoyé nos frères vers vous, afin que ce ne soit pas en vain que je me sois loué de vous en ce point, et qu’on vous trouve tout prêts, selon l’assurance que j’en ai donnée ;

4 de peur que si ceux de Macédoine qui viendront avec moi, trouvaient que vous n’eussiez rien préparé, ce ne fût à nous, pour ne pas dire à vous-mêmes, un sujet de confusion dans cette conjoncture, de nous être loués de vous.

5 C’est ce qui m’a fait juger nécessaire de prier nos frères d’aller vous trouver avant moi, afin qu’ils aient soin que la charité que vous avez promis de faire, soit toute prête avant notre arrivée ; mais de telle sorte que ce soit un don offert par la charité, et non arraché à l’avarice.

6 Or je vous avertis, mes frères, que celui qui sème peu, moissonnera peu ; et que celui qui sème avec abondance, moissonnera aussi avec abondance.

7 Ainsi que chacun donne ce qu’il aura résolu en lui-même de donner, non avec tristesse, ni comme par force : car Dieu aime celui qui donne avec joie.

8 Et Dieu est tout-puissant pour vous combler de toute grâce ; afin qu’ayant en tout temps et en toutes choses tout ce qui suffit pour votre subsistance, vous ayez abondamment de quoi exercer toutes sortes de bonnes œuvres ;

9 selon ce qui est écrit : Le juste distribue son bien ; il donne aux pauvres ; sa justice demeure éternellement.

10 Dieu, qui donne la semence à celui qui sème, vous donnera le pain dont vous avez besoin pour vivre, et multipliera ce que vous aurez semé, et fera croître de plus en plus les fruits de votre justice ;

11 afin que vous soyez riches en tout, pour exercer avec un cœur simple toute sorte de charités : ce qui nous donne sujet de rendre à Dieu de grandes actions de grâces.

12 Car cette oblation dont nous sommes les ministres, ne supplée pas seulement aux besoins des saints ; mais elle est riche et abondante par le grand nombre d’actions de grâces qu’elle fait rendre à Dieu ;

13 parce que ces saints recevant ces preuves de votre libéralité par notre ministère, se portent à glorifier Dieu de la soumission que vous témoignez à l’Évangile de Jésus-Christ, et de la bonté avec laquelle vous faites part de vos biens, soit à eux, soit à tous les autres ;

14 et de plus elle est riche et abondante par les prières qu’ils font pour vous, dans l’affection qu’ils vous portent à cause de l’excellente grâce que vous avez reçue de Dieu.

15 Dieu soit loué de son ineffable don !



MAIS moi, Paul, moi-même qui vous parle, je vous conjure par la douceur et la modestie de Jésus-Christ : moi qui, selon quelques-uns, étant présent parais bas et méprisable parmi vous ; au lieu qu’étant absent j’agis envers vous avec hardiesse :

2 je vous prie, que quand je serai présent je ne sois point obligé d’user avec confiance de cette hardiesse qu’on m’attribue ; d’en user, dis-je, envers quelques-uns qui s’imaginent que nous nous conduisons selon la chair.

3 Car encore que nous vivions dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair.

4 Les armes de notre milice ne sont point charnelles, mais puissantes en Dieu, pour renverser les remparts qu’on leur oppose ; et c’est par ces armes que nous détruisons les raisonnements humains,

5 et tout ce qui s’élève avec hauteur contre la science de Dieu ; et que nous réduisons en servitude tous les esprits, pour les soumettre à l’obéissance de Jésus-Christ ;

6 ayant en notre main le pouvoir de punir tous les désobéissants, lorsque vous aurez satisfait à tout ce que l’obéissance demande de vous.

7 Jugez au moins des choses selon l’apparence. Si quelqu’un se persuade en lui-même qu’il est à Jésus-Christ, il doit aussi considérer en lui-même que comme il est à Jésus-Christ, nous sommes aussi à Jésus-Christ.

8 Car quand je me glorifierais un peu davantage de la puissance que le Seigneur m’a donnée pour votre édification, et non pour votre destruction, je n’aurais pas sujet d’en rougir.